Quelles différences entre les véhicules autonomes, hybrides et électriques ?

Véhicules autonomes, hybrides, électriques… Les solutions de mobilité durable se multiplient aujourd’hui dans l’espace urbain. NAVYA, le concepteur des navettes autonomes les plus expérimentées du marché, vous présente les principales différences entre les modèles électriques, autonomes et hybrides.

Electrique et hybride : les différents modèles de véhicules

Pour faire face aux enjeux environnementaux, les constructeurs automobiles ont développé ces dernières années plusieurs modèles de véhicules fonctionnant à l’électricité (totalement ou partiellement). Des différences majeures existent entre ces gammes de véhicules.

Les véhicules électriques

Pour fonctionner, les véhicules électriques n’utilisent pas de carburant ; ils ne sont donc dotés ni de réservoir à carburant, ni de moteur à combustion, mais d’un moteur électrique associé à une batterie.

De différente taille selon les modèles, la batterie permet aux véhicules tout-électriques (aussi appelés BEV, pour Battery Electric Vehicle) de parcourir de 100 à plusieurs centaines de kilomètres ; pour se recharger, la batterie doit être raccordée sur prise fixe (ou sur un plot dédié) quand le véhicule ne circule pas.

En roulant, les véhicules 100% électriques n’émettent pas de CO2 et sont parfaitement silencieux. L’autonomie du véhicule varie selon plusieurs facteurs, comme le style de conduite, la vitesse, le froid extérieur et les éléments de confort utilisés durant le trajet.

Les véhicules hybrides

Les véhicules hybrides se présentent comme des véhicules fonctionnant avec du carburant auxquels un petit moteur électrique et une batterie ont été ajoutés. Lors des phases de décélération et de freinage, la batterie récupère l’énergie cinétique, la transforme en électricité et la stocke. L’électricité sera réutilisée pour démarrer le véhicule et, selon certains modèles, rouler quelques mètres (ou plusieurs dizaines de kilomètres en fonction de la gamme).
Contrairement aux véhicules électriques, les véhicules hybrides ne se rechargent pas sur une prise.
Deux technologies de voitures hybrides existent aujourd’hui :

– Les hybrides « classiques », qui utilisent l’énergie récupérée lors des phases de freinage et de décélération pour recharger la batterie ; ils ne peuvent circuler que quelques mètres en tout-électrique.

– Les hybrides rechargeables, qui possèdent une plus grande batterie que les modèles classiques et se rechargent lorsque le véhicule roule (un connecteur a également été ajouté pour recharger directement la batterie). Ce modèle permet de parcourir plusieurs dizaines de kilomètres en mode 100% électrique à faible allure ; à forte vitesse, c’est le moteur thermique qui reprend le contrôle.

Les véhicules autonomes connectés : des véhicules innovants sans conducteur

Depuis quelques années, les expérimentations de véhicules autonomes se multiplient. NAVYA, concepteur d’un des véhicules de transport collectif les plus performants du marché, est au cœur des avancées technologiques concernant ces solutions de mobilité d’un nouveau genre.

Les véhicules autonomes utilisent généralement de l’électricité pour fonctionner (c’est le cas des navettes conçues par NAVYA). Connectés, ils disposent d’un système de conduite et communication embarqué, et d’un dispositif de capteurs haute technologie leur permettant de circuler sans chauffeur en toute sécurité.

Les navettes autonomes NAVYA sont actuellement expérimentées dans plus de 20 pays, sur site privé ou voie publique. Il s’agit de transports collectifs à la fois autonomes, électriques, connectés et fonctionnant sans conducteur ; des caractéristiques qui les différencient des véhicules électriques et hybrides. Dans un futur proche, cette technologie devrait pouvoir être également appliquée aux véhicules de tourisme individuels.