Votre navigateur est obsolete.

Veuillez le mettre à jour gratuitement, afin d'améliorer ses performances et ainsi avoir un meilleur confort de navigation.

Menu
Inauguration de l’expérimentation MIA

28 mars 2019

Inauguration de l’expérimentation MIA

 

La première navette autonome circulant sur route ouverte dans l’agglomération lyonnaise.

 

MIA, première navette autonome sur route ouverte de la région lyonnaise, circule depuis début mars sur la zone d’activités des Gaulnes, à Meyzieu-Jonage. Connectée avec le réseau de transports en commun, MIA apporte une réponse concrète et innovante aux besoins de déplacement des salariés.

Cette expérimentation, menée sur 2 ans et initiée par Eiffage Énergie Systèmes, fédère au sein d’un ambitieux groupement public-privé plusieurs acteurs du territoire : la Métropole de Lyon, le Groupe SERL, le SYTRAL et l’opérateur de transport Berthelet.

Elle vise à démontrer, par l’usage, l’intérêt d’une navette autonome pour répondre à la problématique du premier et du dernier kilomètre.

Depuis le 4 mars 2019, la navette MIA relie la ZAC des Gaulnes, située à l’est de Lyon, à la gare Meyzieu ZI (tram T3, bus, parc-relais), éloignées de 1,2 km. L’objectif ? Offrir aux 1 700 salariés de la partie sud de cette zone d’activités une alternative à la voiture pour rejoindre leur entreprise. L’enjeu est important puisque, d’après l’AIRM (Association des Industriels de la Région de Meyzieu, Jonage, Pusignan), seuls 10 à 15 % des salariés de la ZAC des Gaulnes utilisent les transports en commun. Dans un premier temps, cette navette 100 % électrique, dessert, sur un parcours de 2,4 km, 6 arrêts dont les trois entreprises partenaires du projet : Eiffage, RTE et Veolia. À terme, une quinzaine d’entreprises pourraient bénéficier de ce nouveau service sur le parcours aménagé.

« Notre ambition initiale était de réunir autour de ce projet les compétences complémentaires et nécessaires – infrastructures, opérateur, constructeur – pour permettre la circulation, en toute sécurité, d’une navette autonome sur route ouverte. Cette expérimentation est rendue possible grâce à la volonté et à l’appui des acteurs publics, et ouvre ainsi la voie à un nouveau business model public/privé pour la desserte du dernier kilomètre en zone d’activités. », souligne Olivier Malaval, Directeur région Centre-Est Eiffage Énergie Systèmes.

 

APPRENTISSAGE PAR L’EXPÉRIENCE

Après avoir reçu l’autorisation ministérielle de mise en circulation dans un cadre expérimental mi-janvier 2019, la navette MIA, du constructeur NAVYA, opérée par l’entreprise Berthelet, a été testée sur site pendant un mois. Cette première phase a permis d’ajuster et de finaliser les paramétrages de la navette en situation réelle, sur le terrain, afin de lui permettre d’acquérir une connaissance plus fine du parcours pour lequel elle a été programmée.

Complètement autonome, la navette MIA est intégrée à la circulation sur la totalité de son parcours de 2,4 km, avec le passage notamment de 2 ronds-points sur la zone. Des aménagements ont été réalisés pour fluidifier et sécuriser la circulation : signalisation, création des arrêts et quais permettant l’accès aux personnes à mobilité réduite, ainsi qu’une aire de retournement à la gare de Meyzieu ZI, ronds-points équipés de feux tricolores qui s’activent à l’approche de la navette pour sécuriser son passage.

Conformément à la législation actuelle, la navette MIA circule avec la présence d’un agent de bord. Cet opérateur est formé pour répondre à toutes les questions et prendre les commandes du véhicule si besoin. Un soutien humain qui pourrait ensuite laisser place à un système de supervision à distance. Ce service pourrait à terme être complété par une offre de transport à la demande aux heures creuses.

 

UNE COMMUNAUTÉ DE 300 TESTEURS

Dès le démarrage du service début mars, une communauté de 130 testeurs-utilisateurs s’est constituée. L’objectif est d’atteindre rapidement 300 personnes actives pour recueillir leurs retours d’expérience, affiner et améliorer l’offre dans le cadre de cette expérimentation de deux ans, une des plus longues menées en France.

 

UN GROUPEMENT PUBLIC-PRIVÉ PIONNIER DES NOUVELLES LOIS SUR LA MOBILITÉ

MIA a pour particularité d’être le fruit d’une volonté collective d’acteurs issus du public et du privé dont l’objectif est d’expérimenter ce service dans un cas d’usage précis afin d’en tirer les enseignements et pouvoir ensuite le dupliquer pour desservir d’autres zones d’activités en France et à l’étranger.

Les acteurs du projet sont en effet convaincus de l’intérêt de ce moyen de transport comme une réponse d’avenir aux défis de la mobilité, pour permettre aux territoires d’améliorer leur attractivité tout en offrant une alternative à la voiture particulière.

 

LE TRANSPORT, UN LEVIER POUR L’EMPLOI

D’après le ministère de la Transition écologique et solidaire, 25 % des actifs ont déjà refusé une offre d’emploi faute de solutions de transport, et près d’un employeur sur deux ne trouve pas de candidats pour la même raison.

 

Ce groupement inédit dans le cadre d’une expérimentation de navette autonome est en parfaite cohérence avec le projet de loi d’Orientation sur les mobilités (dite loi LOM), actuellement discutée au Sénat, qui vise notamment à sortir de la dépendance automobile et à accélérer la croissance des nouvelles mobilités, en autorisant la circulation de navettes autonomes à partir de 2020.

Cette expérimentation multi-partenariale 100 % lyonnaise s’inscrit également en droite ligne du projet de loi PACTE (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) qui ambitionne de faire de la France l’un des pays les plus avancés en matière de véhicules autonomes. L’un de ses leviers est d’élargir les critères d’expérimentation, notamment en construisant un socle de connaissances et d’outils partagés entre les acteurs publics et privés afin de démontrer la sécurité et de faire évoluer les technologies de mobilité autonome.

 

MIA, mobilité intelligente & autonome

Navette autonome électrique NAVYA
8 agents de bord/opérateurs formés
17 km/h en moyenne
Parcours de 2,4 km depuis la gare de Meyzieu ZI sur l’avenue Henri Schneider
11 places assises et 4 debout
23 rotations de 15 à 20 minutes/jour sur 3 créneaux horaires :
7h30-10h, 12h-14h, 16h30-18h30
480 000 euros : coût d’exploitation sur 2 ans d’expérimentation, pris en charge par les partenaires privés,
180 000 euros pour les aménagements, financés par la Métropole de Lyon et le Groupe SERL

 

Contacts presse

Sibylle Chabert
schabert@brainstorming.fr
06 85 14 50 65
Céline Gardette
cgardette@brainstorming.fr
06 80 89 10 33
Frédérique Alary
frederique.alary@eiffage.com
06 07 08 40 82

 

 

Télécharger le CP